Forum de soutien à la Police, Gendarmerie, Pompiers et Secours
Merci de vous inscrire Invité pour tout voir et participer au forum

Forum de soutien à la Police, Gendarmerie, Pompiers et Secours

Forum d'entraide et d'informations des forces de sécurité, police, gendarmerie, pompier. Toutes les personnes sont les bienvenues qu'elles soient professionnelles ou pas, épouses amis. Informations destinées aussi aux faits divers.
 


Partagez | 
 

 La brigade de protection des mineurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Messages : 2470
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 62
Localisation : Narbonne

MessageSujet: La brigade de protection des mineurs   
Mer 26 Déc - 19:58


La brigade de protection des mineurs



Au sein de la direction régionale de la police judiciaire, la brigade de protection des mineurs est chargée de la répression des infractions à l’encontre des mineurs ainsi que de la prévention et la protection de l'enfance et de l'adolescence.



Organisation

Parmi les six brigades spécialisées poursuivant les infractions criminelles plus graves au sein de la police judiciaire, la brigade de protection des mineurs (BPM) se compose de deux sections :

  • les groupes d'enquêtes, chargés des affaires menées dans le milieu intrafamilial (incestes, excisions, enlèvements parentaux, maltraitances, etc.) ;
  • les groupes opérationnels, traitant les affaires commises dans le milieu extrafamilial (agresseurs sexuels, traite des êtres humains, prostitution, etc.), ainsi qu'un groupe spécialisé dans la répression de la pédophilie et de la pédopornographie sur Internet.

Spécificité

Comme le précise Thierry Boulouque, commissaire divisionnaire, chef de la BPM : « Ce qui caractérise le travail de la BPM, c’est une extrême diversité de situations avec toujours des conséquences particulièrement destructrices. Les infractions de toutes natures traitées par la BPM sont particulièrement dévastatrices parce qu’elles s’inscrivent dans l’enfance et se passent également souvent au sein de la famille.
En intra familial tout particulièrement, les difficultés sont importantes parce que les éléments matériels sont rares et les techniques policières classiques inopérantes.
Ainsi, à titre d’exemple, en 2010, 40% des agressions sexuelles incestueuses commises sur des mineures de moins de 15 ans l’ont été par leur père. Et ces agressions mettent près de 10 ans à être signalées en raison des pressions familiales, du secret familial…».


Affaires marquantes

La brigade est régulièrement à des sujets sensibles (incestes, mutilations sexuelles féminines, prostitution enfantine, tourisme sexuel, bébés secoués…) et a travaillé récemment sur plusieurs affaires marquantes telles que les « Hamidovic », l’Arche de Zoé, etc.

Quelques chiffres...

A noter qu'en 2010, la BPM a traité 1 006 affaires pénales mettant en cause 777 personnes, dont 401 ont été placées en garde à vue. Parmi celles-ci, 95 affaires de viols et 153 agressions sexuelles en extra familial et 73 viols et 64 agressions sexuelles en intra familial. Elle a également eu à s’occuper de 1 659 enquêtes générales (signalements, soit transmis du Parquet, notes de juges des enfants, de mains courantes...) et à enquêter sur 1 795 disparitions, quasiment toutes élucidées. Enfin, 499 entretiens ont été réalisés par la psychologue du service auprès des victimes et de leurs familles


http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/La-prefecture-de-police/Missions-de-police/La-direction-regionale-de-la-police-judiciaire/La-brigade-de-protection-des-mineurs

Revenir en haut Aller en bas
http://neoigspolicenationale.wordpress.com/
 

La brigade de protection des mineurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de soutien à la Police, Gendarmerie, Pompiers et Secours :: La Préfecture de Police :: Brigade de protection des mineurs

-