Forum de soutien à la Police, Gendarmerie, Pompiers et Secours
Merci de vous inscrire Invité pour tout voir et participer au forum

Forum de soutien à la Police, Gendarmerie, Pompiers et Secours

Forum d'entraide et d'informations des forces de sécurité, police, gendarmerie, pompier. Toutes les personnes sont les bienvenues qu'elles soient professionnelles ou pas, épouses amis. Informations destinées aussi aux faits divers.
 


Partagez | 
 

 "Elle s'appelait Aurélie Fouquet, elle avait 27 ans..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Messages : 2470
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 62
Localisation : Narbonne

MessageSujet: "Elle s'appelait Aurélie Fouquet, elle avait 27 ans..."    
Sam 2 Mar - 22:22


Edité par TF1 News (D'après agence)
le 21 mai 2010 à 12h45 , mis à jour le 21 mai 2010 à 15h43.





François Fillon a rendu hommage vendredi à la jeune policière municipale tuée
jeudi dans une fusillade en banlieue. Jeudi, une personne a été placée en garde à vue.



"Elle est morte en faisant son travail, un travail exigeant mais dont elle pouvait être fière, au service des autres, au service de la sécurité de nos concitoyens, victime d'un banditisme qui frappe avec la plus grande violence". Le Premier ministre François Fillon a fait observer vendredi une minute de silence en hommage à la jeune policière
municipale tuée jeudi dans une fusillade en banlieue parisienne. La brigade criminelle a été chargée de l'enquête. Le parquet de Paris explore la piste du crime organisé. Cinq
malfaiteurs sont toujours recherchés et une personne a été placée en garde à vue jeudi soir.

Grièvement blessée lors d'une course-poursuite sanglante dans le Val-de-Marne, la policière de Villiers-sur-Marne a succombé à ses blessures quelques heures plus tard.
"Elle s'appelait Aurélie Fouquet, elle avait 27 ans (...) Aujourd'hui, je pense à sa famille, à son fils Alexi, d'un an à peine, je pense à son compagnon, également policier municipal, à ses amis", a dit le Premier ministre. "Je sais que vos collègues feront tout pour arrêter les coupables", a-t-il assuré aux côtés du ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux. "Cet
événement tragique nous rappelle que la sécurité des Français est un bien précieux que nous devons défendre par tous les moyens
", a souligné le chef du gouvernement. Mère d'un bébé de 14 mois, "Aurélie pensait arriver pour un banal accident de la circulation. Elle s'est fait abattre comme un chien", a dit le maire de Villiers-sur-Marne, ajoutant que la voiture municipale portait les impacts d'une "quarantaine de balles".

"C'est comme un lion sans dents"

A l'annonce de la mort de la jeune policière, Nicolas Sarkozy a promis de punir les coupables "avec la sévérité qu'un acte de cette nature justifie". Le chef de l'Etat a rendu hommage aux policiers municipaux qui, a-t-il dit "ont droit à la reconnaissance de la Nation pour la qualité de leur travail".
Il a confirmé vendredi qu'il assisterait mercredi prochain aux obsèques de la jeune femme. La fusillade de Villiers-sur-Marne a suscité de vives réactions des syndicats de police, qui ont souligné que les criminels, qui sont toujours en fuite, ont tiré avec des armes lourdes.
Les policiers municipaux ont également rappelé que certains d'entre eux n'étaient pas armés. "Il est important que la police municipale ait les moyens de travailler", a fait valoir la secrétaire d'Etat Rama Yade.

"Il y a des polices municipales en France qui ne sont pas armées et je pense qu'il faut les armer. Qu'est-ce que c'est un policier municipal sans arme? C'est comme un lion sans dents", a ajouté le secrétaire d'Etat aux Sports sur Radio Classique. Des explosifs ont été découverts dans le fourgon des malfaiteurs et sept autres personnes ont été blessées par des coups de feu ou des éclats de verre, dont deux grièvement. "Devant une telle violence, la société ne doit montrer aucune faiblesse", a insisté François Fillon. Le Premier ministre a déclaré que 24 policiers ou gendarmes étaient tués chaque année dans l'exercice de leurs fonctions. Selon François Fillon, 12.200 autres sont blessés tous
les ans.
Le chagrin chez les policiers de Villiers-sur-Marne
"On a perdu une amie. On a perdu quelqu'un à qui on tenait. On a perdu notre petite mascotte", a déclaré vendredi Lionel Vendima, le chef de la police municipale de Villiers-sur-Marne, évoquant en pleurs, devant le bâtiment de la police, une "victime du devoir". Selon lui, cette mort démontre l'absurdité des "polémiques" sur l'utilité de la police municipale. "Si c'est pour envoyer (les fonctionnaires, ndlr) à l'abattoir (...) dans ce cas-là, ça vaut mieux que (les polices municipales, ndlr) n'existent pas. C'est sûr", a-t-il toutefois ajouté. Un registre de condoléances a été ouvert à la mairie de Villiers-sur-Marne.

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/2010-05/elle-s-appelait-aurelie-fouquet-elle-avait-27-ans-5859855.html

Revenir en haut Aller en bas
http://neoigspolicenationale.wordpress.com/
 

"Elle s'appelait Aurélie Fouquet, elle avait 27 ans..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de soutien à la Police, Gendarmerie, Pompiers et Secours :: Dossiers spéciaux en hommage :: Hommage à nos disparus :: Aurélie Fouquet-