Forum de soutien à la Police, Gendarmerie, Pompiers et Secours
Merci de vous inscrire Invité pour tout voir et participer au forum

Forum de soutien à la Police, Gendarmerie, Pompiers et Secours

Forum d'entraide et d'informations des forces de sécurité, police, gendarmerie, pompier. Toutes les personnes sont les bienvenues qu'elles soient professionnelles ou pas, épouses amis. Informations destinées aussi aux faits divers.
 


Partagez | 
 

 Meurtre de Jérémy Censier : 17 à 20 ans requis contre Samson G.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Messages : 2470
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 61
Localisation : Narbonne

MessageSujet: Meurtre de Jérémy Censier : 17 à 20 ans requis contre Samson G.   
Jeu 7 Fév - 17:23


Publié le 07/02/2013 à 11h03 | Mise à jour : 07/02/2013 à 17h55
Par David Briand



Retrouvez les temps forts de cette septième journée d'audience du procès des six hommes mis en cause dans la mort de Jérémy Censier, en marge des fêtes de Nay (Béarn).







Les parents de Jérémy Censier, étudiant gersois de 19 ans tué lors des Fêtes de Nay en 2009 (Le Deodic David)

17h50 : Me Edouard Martial, l'un des avocats de la famille Censier, a réagi au micro de "Sud Ouest" après les réquisitions de l'avocat général Jean-Christophe Muller.
17h12 : Rappel : le verdict est attendu ce vendredi.
16h50 : Une peine comprise entre 17 et 20 ans de réclusion criminelle a été requise à l'encontre de Sansom G. Une peine jugée cohérente à l'échelle des peines criminelles. L'avocat général Jean-Christophe Muller s'est appuyé sur la jurisprudence, citant «les viols les plus graves punis de 13 à 14 ans de réclusion criminelle. Mais la victime est vivante». Il a demandé aux jurés d'écarter l'excuse de minorité.
Mes Pombieilh et Sagardoytho, les deux avocats de Samson G., ne souhaitent pas s'exprimer avant demain midi. Ils réservent leurs réponses à leur plaidoirie.
Jean-Christophe Muller a par ailleurs réclamé des peines de 2 ans et demi et un an et demi de prison à l'encontre de Jonathan Fajardo et Albert Theaux, les co accusés de Samson G. qui comparaissent pour des violences aggravées.
En revanche, l'avocat général a estimé qu'«il n'y avait pas suffisamment d'éléments dans le dossier pour condamner» les trois autres hommes. Aucun indice n'a pu confondre les trois individus qui ont toujours nié avoir participé à l'agression de Jérémy. Ils avaient été mis en cause par Samson G. en décembre 2009 devant le juge d'instruction.


16h45. L'avocat général invite les jurés à croire que "'l' épicentre" du dossier est à situer entre le 23 novembre 2009 et décembre 2009. "La chronologie signe la culpabilité de l'accusé".
Pour Jean-Christophe Muller, l'intention de tuer, "la question la plus importante, est évidente". Si l'accusé a reconnu avoir menti en disant qu'il avait fermé les yeux afin de protéger les co-agresseurs, c'est "qu'il les avait ouverts"
."Samson G. n'était pas alcoolisé et sous l'emprise de stupéfiants"a poursuivi le magistrat.
16 h 30. Dans ses réquisitions, l'avocat général écarte l'excuse de minorité qui divise par deux les peines encourues pour les mineurs [ Samson G. était mineur au moment des faits].
16 h 15. L'avocat général exhorte les jurés à distinguer le "doute paralysant, qui fait peur du doute méthodique" tel que l'a énoncé Descartes dans "le Discours de la méthode" dont l'avocat général lit un extrait. "Le doute, c'est la raison" martèle le magistrat avant de réfuter la qualification pénale que la défense développera vendredi, celle de "coups et violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner".
"Dans ce cas, vous pourrez arracher la page du Code pénal relative aux crimes et aux meurtres" assène Jean-Christophe Muller. Et de rappeler que Samson G. a fait usage "d'une arme et frappé la victime sur une partie du corps particulièrement exposée", des faits qu il oppose au "grand supermarché de l'hypothèse" ouvert par les avocats de la défense.
15 h 15. 130 personnes dans la salle des Assises au moment où l'avocat général prend la parole. De nombreux présents ne pourront entendre les réquisitions. Jean-Christophe Muller récite les vers du "Dormeur du val", un poème d'Arthur Rimbaud qui aurait pu "presque être écrit pour Jérémy Censier". Le dernier vers assourdit le public. «Il a deux trous rouges au côté droit". "Jérémy Censier est le Dormeur du val", tonne l'avocat général.
15 heures. L'avocat de la famille Censier achève sa plaidoirie par une formule qui a glacé le public. "La mort, ce n'est rien. 1,5 cm. La largeur d'une lame de couteau qui vient toucher le coeur et qui éteint les flammes de l'amour et de l'espérance. On ne meurt jamais de connerie. Mais par connerie, on peut donner la mort".
14 h 50. Me Edouard Martial: "Cet expert [le premier médecin légiste] a concédé avoir commis une erreur en ne prenant pas toutes les mesures" amenant sur "la voie royale du doute". Mais le second médecin légiste a conclu "à la compatibilité du couteau utilisé par Samson G. à la blessure mortelle de Jérémy".
14 h 30. Me Edouard Martial: "Du 23 août 2009 à novembre 2009, devant le juge d'instruction et les experts, Samson G. n'invente rien, ne dissimule rien. Il s'est considéré comme le coupable, le responsable de la mort de Jérémy Censier. Jusqu'au rapport du premier médecin légiste qui est venu jeter l'ambiguïté par rapport au couteau utilisé. Ensuite il va nous promener".
14 heures. Salle comble pour la plaidoirie de Me Edouard Martial, avocat de la famille Censier. La police doit restreindre l'accès à la salle d'audience du palais de justice de Pau.
11 h 45. Devant le docteur Della, le psychiatre qui l'avait examiné, Samson G. avait fait des aveux. «Il y a eu plusieurs coups de couteau. Je ne sais pas le nombre. Je n'ai pas compté. C'était un coup de folie. Je me demande pourquoi j'ai fait ça. Ce n'était pas pour tuer, mais pour blesser. Ça me fait la peine d'avoir tué quelqu'un. Je regrette".
11 h 30. Me Gomes, avocate de la famille Censier intervient : "La famille Censier a appris mercredi soir l'abandon des charges contre trois accusés. Elle n'est pas dans un esprit de vengeance aveugle et déraisonnable".
Puis s'adressant à Fajardo, Theaux et Samson G. : «il est encore temps de sortir de votre mutisme et de vos contradictions. Vous l'avez lynché, exécuté. Il est grand temps d'assumer".
11 heures. Avocat de la famille Censier, Me Edouard Martial a annoncé ce jeudi matin à la cour et aux jurés que l'avocat général Jean-Christophe Muller allait abandonner les poursuites contre trois des six accusés : Samson Doya, Mickael Nabarlatz et Jean Arenas.
Ils comparaissent pour des violences aggravées. Depuis le début du procès, ils nient avoir participé a la bagarre au cours de laquelle Jérémy a succombé.
L'avocat général a refusé de prendre la parole et de confirmer cette information qu'il aurait livrée à Me Martial, mercredi. "Je vais me conformer aux règles de tout procès et m'exprimer lors de mes réquisitions". Lesquelles débuteront
à 14 heures, ce jeudi après-midi.


http://www.sudouest.fr/2013/02/07/procesdu-meurtre-de-nay-959603-4344.php



Revenir en haut Aller en bas
http://neoigspolicenationale.wordpress.com/
 

Meurtre de Jérémy Censier : 17 à 20 ans requis contre Samson G.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de soutien à la Police, Gendarmerie, Pompiers et Secours :: Actualités, Faits divers :: Hommage à Jérémy Censier-